AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   Sam 5 Mai - 14:59


Alberto dit "Alban", Luke Pineda.

nom : alberto (mes parents avaient fumés, oui) luke pineda, mais depuis tout petit je me fait appeler alban, va savoir pourquoi. âge : vingt-et-un ans. date et lieu de naissance : huit février 1991 à Dakar. nationalité : française. origines : sérieux, en voyant mes sales noms tu devrais deviner tout de suite ... argentines et françaises. sénégalaises éventuellement. orientation : hétérosexuel. statut :célibatard. occupation : après avoir fait des études littéraires, j'ai été animateur dans un club de vacances pendant trois ans, puis j'ai décidé de m'installer à jerrytown pour devenir dessinateur chez disney parce qu'on sait tous que ces films ils pètent leur mère en string de guerre et puis c'est un rêve d'enfant. sinon pour l'instant je m'occupe d'un bar dans un bar/restaurant, c'est assez bien payé donc j'me plains pas. groupe : mangue debol, histoire d'équilibrer yoh bébé. .




ϟ Meet Tom.



HEY HEY TOI ! Oui toi, pas ma grand-mère ! J’me présente, je suis Tom, enfin tu dois sûrement le savoir, à part si tu es nouveau, tu es là depuis quand dis-moi ? « Un peu plus d'un mois. », ouais j’me disais bien avec ta tronche de babouin constipé… OSEF ! On est ici pour faire connaissance non ? Alors tiens, racontes moi la plus grosse connerie que tu n’ai jamais faite ? « J'vais t'en montrer du babouin constipé moi ... la plus grosse connerie que j'ai jamais faite... j'ai couché avec une fille âgée de quinze ans à l'époque alors que j'en avais dix-huit et je lui en ai fais voir des vertes et des pas mûres, (et j'en suis pas particulièrement fier)... T'imagines si elle aurait porté plainte ? ». HAAAAAN et bah tu sais quoi ?? Tu ne m’impressionnes pas du tout, et ouais ! T’as jamais participé à une de nos interventions avec Jerry ? Un flashmob ? Une bataille de farine et d’œuf ? « Non. D'ailleurs, ça m'a l'air bien merdique. Un flashmob? Une bataille d'oeuf? Sérieux? Où est-ce que j'ai atterri, sans dec... », ouais ouais, j’espère te voir à la prochaine ! Bon bon… Sinon, c’est quoi ton plus grand défaut ? « Parait que je suis égoïste et que je me prend pour le centre de la terre. C'est des conneries! Je suis très colérique et je cherche souvent les embrouilles aussi, j'avoue ... », ah ouais.. Moi je dirais que tu en as plus que ça, de défauts, surtout sur le visage, ton surnom ce n’est pas calculator ? Bref, et sinon, ta plus grande qualité ? « Je suis un ambianceur, d'ailleurs c'est pas pour rien que j'ai été animateur dans un hotel pendant des années, c'était trop la bamboula avec moi ! J'ai la tchatche aussi, je sais tenir une conversation, quitte à raconter de la merde, et puis je suis dynamique, je peux pas rester sans rien faire.. », comment tu te valorises trop ! Ce n’est pas pour te casser, ou si, mais bon, t’as rien d’exceptionnel, ah si ? Et quoi donc ? « je sais toucher mon nez avec ma langue. », bah écoute, si tu le dis hein… Dis tu n’aurais pas vu Jerry ? Il est tout le temps en retard !! ARGH ça m’énerve ! Tu ferais quoi à ma place, l’embrocher quand il arrive ou lui sauter dans les bras ? « EMBROCHES LE ET BOUFFES LE ! J'attends ce moment depuis toujours! », moi je ne ferais pas ça, en fait je ne vais rien faire parce qu’il ne va pas venir, gogole ! Bon et bien tête de bite, je vais te laisser, ce n’est pas la dernière fois qu’on se croise, je t’ai à l’œil maintenant, prend garde à tes fesses !




ϟ in real life.



ton pseudo : jigglypuff/célia. ton âge : seize ans Les yeux de Jerry (comme j'me sens troooop grande I love you ) comment as-tu découvert le forum? : bazzart, bazzart. puis ça faisais une semaine que je le traquais je suis mort de rire présence : je suis une grosse geek de merde, ça fais deux mois que j'ai pas touché à mon ordinateur, j'ai du temps perdu à rattraper j\'suis un BG ton avatar : avan jogia *orgasm* tu es : un scénario IN LOVE crédits : tumblr, c'est un créateur ? ze secret : validéééé par Dodo le clodo qui kiffe sa race tavu. j\'suis un BG j\'suis un BG un dernier mot : hé ben je vous neeeeeeem.



Dernière édition par Alberto "Alban" Pineda le Sam 5 Mai - 15:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   Sam 5 Mai - 15:00




ϟ it's the story.


- Moi c’est Alban.
- Et moi c’est, va te faire mettre ! ☆


Il ne se fait pratiquement jamais appeler Alberto, même ses professeurs l'appelaient Alban ✖ Il a vécu une partie de son enfance à Dakar car sa mère enseignait là-bas ✖ Il est trilingue, il parle l'espagnol, le français, et l'anglais à la perfection. Sa mère étant professeur d'anglais, il l'a appris en même temps que le français. Pour l'espagnol, c'est parce qu'il a été principalement élevé par sa grand-mère paternelle. ✖ Lui et sa famille se sont installés en France alors qu'il avait neuf ans. ✖ Sa grand-mère a toujours vécue avec eux ✖ Il est très colérique. Un mot de travers peut lui faire péter un câble. ✖ Lorsqu'il y avait des bagarres dans son lycée, il était soit aux premières loges, soit sur le ring ✖ Il est très susceptible ✖ Il sait pleurer sur commande. Croyez pas, c'est très utile. ✖ Il voue un culte aux Disney et son rêve est de travailler pour eux et ceux depuis qu'il est gosse ✖ Il donne des cours de danse gratuits depuis une semaine ✖ Il était très aimé des vacanciers lorsqu'il était animateur à l'hôtel ✖ Il voit ses parents très rarement. En trois ans il les a vu 5 fois, mais il prend soin de garder contact avec eux via téléphone, twitter ou Facebook ✖ Il lance milles insultes en une seconde lorsqu'il est énervé ✖ Il joue de la guitare ✖ Il fut un temps où il voulait ressembler à Johnny Depp. Il s'était même fait une barbichette et portait des chapeaux ✖ Il est maniaque ✖ Il vit sa vie au jour le jour et ne se soucie pas du futur ✖ Il bouffe du clown tous les matins ✖ Il est très curieux et passe sa vie à se mêler de ce qui ne lui regarde pas ✖ Il appelle 90% des filles qu'il connaît princesse. Pour le reste, c'est salope. ✖ Il a un don pour se foutre dans la merde ✖ Il est impatient. TROP impatient ✖ Un peu trop souvent sarcastique aussi ✖ Une fois il a tagué " J'te quitte salope!"sur le mur d'une ex qui l'avait trompé ✖ Les chances qu'il aille en enfer sont de 99,2% exactement. ✖ Il est le genre de personne qui encaisse et accumule les sentiments, puis rejette tout d'un coup soit en cognant, soit en criant, soit en pleurant. Ca lui a causé de nombreux problèmes d'ailleurs ✖ Il ne peut pas vivre sans son ipod ✖ Parfois il essaie de faire le mec mystérieux. Ca ne marche jamais ✖ Il est gaucher, c'est sûrement pour ça qu'il est aussi créatif ✖ Il ne peut pas s'empêcher de mettre sa main dans ses cheveux toutes les deux secondes, c'est presque stressant ✖ Il raffole des onion rings et des bâtonnets au fromage ✖ Il était dans un lycée de bourges, d'ailleurs il avait une bande assez populaire ✖ Il était souvent invité aux fêtes les plus huppées de Paris ✖ Il s'est fait mal influencé par les petits riches de son lycée. ✖ Il est absolument nul en maths, physique chimie et autres matières scientifiques. Il avait 2,5 de moyenne en maths ✖ Par contre, il avait 16 en français ✖ Quand il est énervé ou blessé, il se sent obligé de faire passer ces émotions à quelqu'un d'autre, quitte à les manipuler comme il l'a fait pour Ghania ✖


J’suis gentil, j’suis gentil mais j’suis pas M. Ingalls ! ☆

C’était cool quand j’étais gamin, vraiment. D’ailleurs, je donnerais tout pour y retourner, dans l’enfance … Ne pas avoir à se soucier des factures, des loyers à payer (d’ailleurs faudrait que je me décide à payer le mien, le locataire commence à me casser les couilles bien fort là), et puis la vie sentimentale aussi … Si tu kiffais une fille, t’avais qu’à aller la voir en lui demandant si elle voulait être « ton n’amoureuse ». Maintenant ? Tu dois te casser le cul à travailler pour payer un putain de binoclar sexagénaire et en plus de ça tu dois te taper un colocataire aussi fauché que toi. Et puis les filles, j’ai même pas envie d’en parler. Mes parents ont déménagés à Dakar deux ans avant ma naissance car ma mère avait été mutée dans une école là-bas pour apprendre l’anglais ET le français aux petits sénégalais. C’était un choix assez délicat à prendre … Quitter les quartiers chics de Paris pour la pauvreté du Sénégal, de plus que mon père venait tout juste de réussir à s’intégrer en France. Flash info : S’appeler Esteban Marquez et parler le français comme une vache espagnole n’est pas toujours facile. Mais ma mère n’a pas hésité. Deux semaines plus tard, mon père, ma mère et ma grand-mère étaient dans l’avion direction Dakar. Ma abuelita a toujours vécue avec nous, c’est d’ailleurs elle qui m’a élevé et qui m’a appris toutes les bases de la vie. Parler, marcher, aller sur le pot … Ne pas me laisser faire, aussi.

« Abuelita ! Abuelita ! » J’avais cinq ans et j’accourais vers ma grand-mère qui papotait avec des amies dehors. Ma main tenait ma joue droite et j’étais en larmes. Un pauvre gamin qui venait de se faire frapper pour la première fois et qui ne savait pas se défendre. « Mi niño, qu’est-ce qu’il t’arrive ? » Me demanda-t-elle, de son pauvre accent espagnol. J’hoquetais et pouvais à peine parler à cause de cette crise de larmes. D’ailleurs, je n’avais même plus mal –enfin, c’est pas comme si j’avais eu tellement mal lors de la gifle-, j’étais juste … énervé, et évacuait ma rage à travers mes larmes et ma comédie « Kha… Khadim il … Il m’a frappé !» réussis-je finalement à articuler. Mi Abuela me lança un de ces regards qui fait froid dans le dos et qui a toujours eu le don de me faire pleurer. J’essayais donc de l'éviter du mieux que je pouvais en regardant ailleurs, sanglotant. Ses ongles se plantèrent dans mes joues et elle me releva la tête, m’obligeant à regarder dans ses yeux marron, perçants et cruels. « Et tu t’es laissé faire ? Et tu viens pleurer ? Oh Dios mìo, mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire de toi ! » Je baissais les yeux, tentant tant bien que mal de me calmer. Abuelita était la personne qui me faisait le plus peur, et pas qu'à moi d'ailleurs. Elle était crainte et redoutée de tous à cause de son caractère bien trempé. Elle n'hésitait pas à dire ce qu'elle pensait tout haut et savait se faire respecter, même si pour ça elle usait souvent de la violence ... « Soit un homme, mi niño ! Tu crois que c’est en venant te plaindre que tes problèmes se résoudront ? Tu crois que c’est en pleurant que Khadim comprendra qu’il ne faut plus qu’il recommence ? Va, et donnes-lui ce qu’il mérite !» Je l'ai écouté, j'ai regretté. Vraiment, se battre avec un sénégalais n'était pas vraiment la chose la plus intelligente à faire ... D'ailleurs, je crois qu'Abuelita le savait. Elle savait que j'allais me prendre une raclée et l'a fait exprès. Pour que j'apprenne. Et maintenant, des dizaines d'années plus tard, je lui en suis reconnaissant. Mes parents, un peu moins par contre. Combien de fois ont-ils été convoqués dans le bureau du proviseur à cause de bagarres que, la plupart du temps, je provoquait moi-même? J'crois que je pourrais pas les compter même si j'utilisais mes doigts de mains et de pieds.


- Mets un string, darling !
- Tu crois que je suis d’humeur à stringuer ou quoi ! ☆


« Tu vas voir mon chéri, c’est génial, la France! » J’ai neuf ans. Ma mère essaie de me rassurer tandis que je regarde par le hublot de l’avion, les terres du Sénégal qui s’éloignent petit-à-petit. J’ai dû difficilement dire au revoir à tout le monde … Ahmed, l’épicier qui ne manquait jamais de me faire rire, Fathna, la femme de ménage mais aussi la meilleure amie de ma grand-mère avec qui j’ai passé toute mon enfance. Puis Khadim, mon meilleur ami. Les chamailleries de quand nous avions cinq ans étaient bien loin derrière nous, et nous étions les meilleurs amis du monde … Sauf que je ne le reverrais jamais. Parce que je quitte la chaleur et le réconfort de Dakar pour le froid et la morosité constante de Paris. Parce que ma mère se fiche complètement du fait que j’ai grandi là-bas, que mes amis sont là-bas, et que déménager d’une ville comme Dakar pour aller à Paris peut-être très perturbant pour un gosse de neuf ans.

Je pose pour la première fois mon pied sur le sol parisien et grimace. Un vent froid et humide encore inconnu jusqu’à maintenant vient me frapper le visage et balai mes cheveux longs et raides comme des baguettes en arrière. Maman m’avait dit que je devais me les couper, que je ressemblais à un enfant sauvage comme ça. J’avais hérité du physique et de la peau mate de mon père, mais pour les cheveux, eux, ils sont cent pourcent français. Raides et brillants, c’était limite si on pouvait voir son reflet dedans. Je ne les avais jamais coupés lorsque j’étais à Dakar, ils étaient relativement longs, un peu plus bas que les épaules, et voilà qu’à peine arrivé à Paris, ma mère voulait me changer. Oui, parce qu’il ne fallait surtout pas que je ressemble à un sauvage, il fallait que je me fonde dans la masse, sinon les parisiens allaient me regarder bizarrement. Que des conneries. « Avances plus vite, gamin, tu bloques le passage. » Je me retourne pour faire face à la personne qui vient de me parler. Un homme grand, pâle et filiforme me regarde méchamment et me pousse pour se diriger d’un pas rapide vers les tapis roulants. Je le fixe, ahuri. Les habitants de Dakar n’auraient JAMAIS fait ça. Puis, autour de moi, j’observe les gens de ma nouvelle ville. Personne ne sourit, ils tirent tous des têtes d’enterrement, comme si la vie les faisaient chier. Ils ont l'air tout, sauf chaleureux, et me dire que je vais devoir cohabiter avec ces spécimens pendant les dix prochaines années me fait froid dans le dos.


- Tu la kiff ? Nan ! Tu la kiff, kiff, ou juste tu la kiff genre tranquillement?
- Ben je la sur-kiff. ☆


« Hé Aladdin, fais tourner ! » « Appelles moi comme ça encore une fois et j’te le rentre dans l’cul, connard ! » Les joies de l’adolescence ! Sept ans que j’étais arrivé à Paris et j’avais pourtant l’impression d’y avoir vécu toute ma vie. J’ai honte de dire ça maintenant, mais Dakar était loin derrière moi et les souvenirs de là-bas commençaient à s’estomper pour laisser place aux nouveaux. Et pas des moindres. Première fois, première cuite, premier joint … Mon père s’était fait un nom dans le domaine de l’architecture et travaillait d’ailleurs pour de grandes célébrités. Je faisais donc parti de la jeunesse dorée de Paris, et j’vous jure que ces jeunes-là sont les plus mauvaises fréquentations de France. Ce ne sont que des fils à papa qui se croient au-dessus de tout le monde, blindés jusqu’au cou mais égoïstes qu’ils n’en peuvent plus. Le pire c’est que je faisais partis de ces jeunes-là. Mes parents m’avaient fait entrer dans un lycée de bourges, où plus tu mets de zéro sur le chèque, plus tu as des chances d’être admis. Si vous croyez que les tous les ados de ce lycée sont des anges et qu’ils ont de merveilleuses notes par eux même, arrêtez tout de suite vos préjugés. La majorité d’entre eux paient la minorité d’intellos pour les aider à tricher ou faire leurs devoirs pendant qu’eux se déchirent le nez en soirée. Et des soirées BCBG, j’en ai connus des tas. J’étais dans la chambre d’Arnaud, organisateur de la fête et bon ami à moi. Sa chambre était un peu le carré VIP tandis que tout le monde s’éclatait à l’étage d’en dessous, ou se remplissait les narines dans la salle de bain. On s’était bien mit. Joints et bouteilles de champagne à 2 000 balles, deux pouffes inconnues qui se frottaient à nous. On faisait cet effet-là. Elles étaient toutes dingues de nous, et on en profitait. En même temps, que faire d’autre, lorsqu’on a seize ans ? On était naïfs et ne réalisions pas qu'elles n'en avaient qu'après notre argent. Je lui passais le joint en riant, et c’était pas parce qu’il était drôle, non. La salade commençait à me monter à la tête et tout tournait autour de moi. « Mec, à c’qui parait Léonie s’est ramenée à la fête et Nicolas n’arrête pas de la coller » Mon cœur a raté un battement lorsqu’il avait prononcé son prénom. Je ne m’y attendais pas à vrai dire, j’étais plus surpris qu’autre chose. Puis après la surprise, s’installe la gêne. J’essayais de la dissimuler en jouant le cœur de pierre. « J’men fou de Léonie, j’la kiff plus, elle arrête pas de me faire tourner en rond. » D’un côté, c’était vrai. Moi et Léonie nous cherchions, jouions à un jeu qui allait nous rattraper tôt ou tard, et on en était pleinement conscients. Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis. Ca parait niais vu comme ça, mais c’était tellement amusant. Je sais que Nicolas n’était qu’un jouet pour elle, un jouet destiné à me faire bouillonner. Or, je me donnais corps et âme pour ne pas montrer mes sentiments. Un sourire narquois s’était dessiné sur le visage de mon ami. « Cool, j’peux me la taper alors ? » « Connard ! » Tel un lion, je lui ai bondis dessus poings fermés, tapant sur lui sans scrupule. Le pire, c’est que pendant que je le cognai, il enchérissait d’avantage en riant comme un pauvre con. « J’ai hâte de l’entendre crier mon nom ! Arnauuuuuud, Arnauuuuud, oh mon Dieu elle est énorme ! » « J’vais t’tuer, connard! »

« C’est bon Léonie, j’en ai marre que tu me prennes pour un con. » Elle se retourna vers moi, m’adressant un regard noir. « Oh, parce que toi tu m’prends pas pour une conne , toi? » Elle avait raison. En fait, nous étions tous les deux stupides, pas un pour rattraper l’autre. Sauf que moi, j’avais eu le courage de lui avouer mes sentiments quelques semaines plus tôt tandis qu’elle, elle continuait de se jouer de moi. Je venais de l’attraper en train d’embrasser à pleine bouche un mec de mon bahut et je n’ai pas supporté ce regard de défis et sournoiserie qu’elle m’avait lancé juste avant. « Peut-être, mais pas aussi ouvertement. » « Oh, donc tu admets me prendre pour une conne ? » « Je te renvoie la question. » Un silence gênant s’était installé, je voulais partir. Ce ne servait à rien d’espérer de toute façon, Léonie était la fille la plus parfaite du lycée. Belle, talentueuse, intelligente, elle n’en faisait jamais trop et avait un cœur en or. Madame faisait du bénévolat à la soupe populaire et aidait les personnes âgées gratuitement. En même temps, blindée de thunes comme elle était, quelques billets de la part d’un pauvre retraité étaient probablement l’équivalent de dix centimes pour un clochard. Inutiles. Je me demandais parfois si elle était réelle. Elle arrivait parfaitement à contrôler sa vie sociale, scolaire et professionnelle sans aucun problème et harmonisait les trois à la perfection. C’était genre … Un alien. Non, un robot. Un magnifique robot. Avec de longs cheveux bruns, un sourire étincelant et des yeux marron pétillants. Et une taille de guêpe, aussi. Elle était fine de taille, mais ses hanches étaient définies et bien marquées. Non, elle n’était pas squelettique comme toutes les autres filles boulimiques de mon lycée, elle était jalousée. Elle était parfaite. Elle était inaccessible. Je me sentais tellement bête de lui avoir ouvertement dit « Je t’aime » quelques semaines plus tôt. J’avais un peu d’espoir pour que ses sentiments soient réciproques, pour que ce « jeu » ne soit en fait pas un jeu, et qu’elle cachait ce qu’elle ressentait en me rendant jaloux. Comme je le faisais. « Attends … » Je me retournais, plongeant mes yeux dans les siens. À ce moment-là, j’étais prêt à tout laisser tomber, à trouver une autre fille et arrêter de tourner en rond. « Ca ne nous mène à rien, tout ça … » « Oh, sans blague. » Je commençais à rire, amusé de la situation. Quand ses rires se mêlèrent aux miens, je ne m’étais jamais senti aussi libéré. Cette fille était une sorcière. Quelques secondes plus tôt, j’avais envie de la laisser tomber et de passer à autre chose, et voilà que maintenant, juste parce qu’elle rigolait avec moi, je voulais rester avec elle pour l’éternité … Puis en une fraction de secondes, sans que je m’y attende, ses lèvres étaient pressées contre les miennes, me donnant un baisé fougueux et passionné. Etrangement, ce baisé avait l’air plus profond et signifiant que les autres que l’on a pu se faire. C’était donc ça, l'amour ? « J’en ai marre de jouer … »


- Où va t-on mademoiselle ?
- Dans les étoiles ! ☆






Dernière édition par Alberto "Alban" Marquez le Mer 9 Mai - 14:59, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
V. Dorryan Maxwell
Admin

→ MOOD. : j'aime la sauce tomate. Puis je suis heureux. J'suis toujours heureux, oooh une licorne rose à pois bleus ! Attends petite licorne, atteeeends !
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 594
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 11/03/2012
→ LOCALISATION : Derrière toi. Fais Gaffe je suis armé.
MessageSujet: Re: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   Sam 5 Mai - 15:36

LA COURGETTE MA BLAGUE PREFEREE ! yoh bébé. yoh bébé. viens dans mon lit. Dex sur Sparrow

RE BIENVENUE JHDHFUEZHDUIZAEGUIGEYHGF Les yeux de Jerry NIAAAAH CHOUCROUTE HAAAAN on baise

________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
http://not-empty.tumblr.com/
avatar
Cézanne E. Fitzgerald

→ MOOD. : Neutre.
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 31
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 02/05/2012
→ LOCALISATION : Jerrytown.
MessageSujet: Re: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   Sam 5 Mai - 17:13

Bonne rédaction. :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sid Massachussette
Admin

→ MOOD. : comme un âne !
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 446
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 18/03/2012
→ LOCALISATION : Jerrytown babay !
MessageSujet: Re: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   Sam 5 Mai - 17:46

COURGETTE ET CHOUCROUTE PARTY NAMEOH ! Dex sur Sparrow

________________________________________________

SIDODO ϟ « From the moment I met you, everything changed. » You're messing with my head, that's what you do best, saying there's nothing you won't do to get me to say it. You're impossible to resist but I wouldn't bet your heart on it, it's like i'm finally awake and you're just a beautiful mistake. Je t'aime Dorryan Victor Maxwell.


TEAM CHOUCROUTE:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://grungepunk.tumblr.com/
Invité
Invité

MessageSujet: Re: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   Sam 5 Mai - 17:48

Bienvenue à toi, Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom je me cache sous un
Parce que si j'ai bien compris, t'es un connard avec Gaga ! t\'as un problème ?

donc, je te souhaites la bienvenue, mais c'est pas de gaité de cœur. Parce que si tu t'embrouilles avec Sid, c'moi qui vait devoir subir les pleurs à la maison. DONC TOUCHE PAS A GAGA OU A SID (ou à Dodo, parce qu'indirectement, j'ai aussi des pleurs) fuck you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   Sam 5 Mai - 17:55

COUCOU BEAUGOSSE. HAN OUI loooove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
V. Dorryan Maxwell
Admin

→ MOOD. : j'aime la sauce tomate. Puis je suis heureux. J'suis toujours heureux, oooh une licorne rose à pois bleus ! Attends petite licorne, atteeeends !
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 594
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 11/03/2012
→ LOCALISATION : Derrière toi. Fais Gaffe je suis armé.
MessageSujet: Re: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   Sam 5 Mai - 18:03

Si il m'embrouille j'lui lance un dico à la gueule moi fuck you
Au fait courgette, Gaga elle vit chez moi, donc si tu veux la victime FAUDRA ME PASSER SUR LE CORPS je suis mort de rire

________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
http://not-empty.tumblr.com/
Invité
Invité

MessageSujet: Re: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   Sam 5 Mai - 18:12

Jimmy T. Marrandon a écrit:
COUCOU BEAUGOSSE. HAN OUI loooove
coucouuuuuuuuuuuuuuu yoh bébé. yoh bébé. yoh bébé. yoh bébé. yoh bébé.

MUAHAHAHAHA COMMENT QUE JE VAIS TROP FOUTRE MA MERDE WOOLALALA NIAAAAAH NIAAAAAH
et si quelqu'un a un problème, je l'attends EN SLIP ! EN SLIP !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pandora Y. Thorne

→ MOOD. : j'ai envie de brûler jerry, 'fin, j'dis ça, j'dis rien moi.
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 96
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 09/04/2012
→ LOCALISATION : jerrytown, bande de moules.
MessageSujet: Re: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   Sam 5 Mai - 18:18

je t'aime pas toi, c'est ma blague fuck you
touche pas à gaga fuck you
Revenir en haut Aller en bas
http://petite-copine.tumblr.com
Invité
Invité

MessageSujet: Re: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   Sam 5 Mai - 18:27

non, c'est MAAAA blague préférée jusqu'à ma mort fuck you
watch me and try to stop me. yoh bébé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pandora Y. Thorne

→ MOOD. : j'ai envie de brûler jerry, 'fin, j'dis ça, j'dis rien moi.
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 96
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 09/04/2012
→ LOCALISATION : jerrytown, bande de moules.
MessageSujet: Re: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   Sam 5 Mai - 18:29

t'es moche et tu pues fuck you
Revenir en haut Aller en bas
http://petite-copine.tumblr.com
avatar
Ghania K. Al Majthoub

→ MOOD. : Happiness
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 222
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 07/04/2012
→ LOCALISATION : où je suis ? Très sûrement chez Dodo où j'habite entrain de regarder les dessins animés ou de faire des combats de licornes avec Dorryan !
MessageSujet: Re: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   Sam 5 Mai - 19:01

jevaispaspeteruncablejevaispaspeteruncablejevaispaspeteruncable JE PETE UN CAAAAAAABLE
viens dans mon lit. viens dans mon lit. viens dans mon lit. viens dans mon lit. viens dans mon lit. je te lèche le chato je te lèche le chato Dex sur Sparrow Dex sur Sparrow Dex sur Sparrow Dex sur Sparrow Dex sur Sparrow Dex sur Sparrow Dex sur Sparrow Dex sur Sparrow viens dans mon lit. viens dans mon lit. viens dans mon lit. CHOUCROUTE HAAAAN CHOUCROUTE HAAAAN CHOUCROUTE HAAAAN CHOUCROUTE HAAAAN CHOUCROUTE HAAAAN CHOUCROUTE HAAAAN CHOUCROUTE HAAAAN CHOUCROUTE HAAAAN CHOUCROUTE HAAAAN CHOUCROUTE HAAAAN :vdm: :vdm: :vdm: :vdm:

Et vous inquiétez pas, je vais le cogner, s'il me fait du mal !

Spoiler:
 

(Ceci est physiquement impossible, ce n'est qu'une image créée par Ghania)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   Sam 5 Mai - 19:45

Pandora Y. Thorne a écrit:
t'es moche et tu pues fuck you
merci toi aussi fuck you fuck you fuck you fuck you fuck you fuck you

Ghania K. Al Majthoub a écrit:
jevaispaspeteruncablejevaispaspeteruncablejevaispaspeteruncable JE PETE UN CAAAAAAABLE
viens dans mon lit. viens dans mon lit. viens dans mon lit. viens dans mon lit. viens dans mon lit. je te lèche le chato je te lèche le chato Dex sur Sparrow Dex sur Sparrow Dex sur Sparrow Dex sur Sparrow Dex sur Sparrow Dex sur Sparrow Dex sur Sparrow Dex sur Sparrow viens dans mon lit. viens dans mon lit. viens dans mon lit. CHOUCROUTE HAAAAN CHOUCROUTE HAAAAN CHOUCROUTE HAAAAN CHOUCROUTE HAAAAN CHOUCROUTE HAAAAN CHOUCROUTE HAAAAN CHOUCROUTE HAAAAN CHOUCROUTE HAAAAN CHOUCROUTE HAAAAN CHOUCROUTE HAAAAN :vdm: :vdm: :vdm: :vdm:

Et vous inquiétez pas, je vais le cogner, s'il me fait du mal !

Spoiler:
 

(Ceci est physiquement impossible, ce n'est qu'une image créée par Ghania)
MDRRRRRRRRRRRRRje suis mort de rire je suis mort de rire
t'as de la chance que je frappe pas les filles t\'as un problème ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jewel-Bird Wargrave
Admin

→ MOOD. : Bizarre. Jerry, c'était quoi les pilules vertes que tu m'as refilé ?
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 341
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 11/03/2012
→ LOCALISATION : Je suis à JerryTown.
MessageSujet: Re: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   Sam 5 Mai - 21:54

BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE !

________________________________________________

JEWEL-BIRD. ☂️ It's you, it's you, it's all for you. Everything I do I tell you all the time. Heaven is a place on earth with you. Tell me all the things you wanna do. I heard that you like the bad girls. Honey, is that true? It's better than I ever even knew. They say that the world was built for two. Only worth living if somebody is loving you. Baby now you do. ► hellsangels.


JUST HAVE FUN !:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaméo A. Valentyne

→ MOOD. : I feel good *palala lalalalam*
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 127
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 21/04/2012
→ LOCALISATION : Derière toi, bouh.
MessageSujet: Re: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   Sam 5 Mai - 22:20

Oulah ! Gaga tu me fais peur :-(
Bienvenue chez les fous Dex sur Sparrow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   Sam 5 Mai - 23:56

meeeeeeurci les louloutes Les yeux de Jerry
Revenir en haut Aller en bas
avatar
N. Anatole Saint Saëns

→ MOOD. : J'me sens bien merci.
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 50
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 07/04/2012
→ LOCALISATION : Dans ta grotte.
MessageSujet: Re: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   Dim 6 Mai - 1:03

Bienvenue parmi-nous (:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ghania K. Al Majthoub

→ MOOD. : Happiness
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 222
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 07/04/2012
→ LOCALISATION : où je suis ? Très sûrement chez Dodo où j'habite entrain de regarder les dessins animés ou de faire des combats de licornes avec Dorryan !
MessageSujet: Re: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   Dim 6 Mai - 8:43

Citation :
✖️ Il est gaucher, c'est sûrement pour ça qu'il est aussi créatif ✖️

haaaaaa moi aussi je suis gauchère IRL loooove ton début de fiche est trop bandant ! Je suis trop fan CHOUCROUTE HAAAAN

Kameo, tu peux pas test, je suis euphorique Dex sur Sparrow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   Dim 6 Mai - 18:04

youhou merciiiiiiiiiiiiiiiiiiii j'avais peur que ce soit trop pourris ><
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ghania K. Al Majthoub

→ MOOD. : Happiness
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 222
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 07/04/2012
→ LOCALISATION : où je suis ? Très sûrement chez Dodo où j'habite entrain de regarder les dessins animés ou de faire des combats de licornes avec Dorryan !
MessageSujet: Re: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   Mar 8 Mai - 8:56

viens dans mon lit. je te lèche le chato CHOUCROUTE HAAAAN on baise IN LOVE

Je t'encourage loooove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ghania K. Al Majthoub

→ MOOD. : Happiness
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 222
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 07/04/2012
→ LOCALISATION : où je suis ? Très sûrement chez Dodo où j'habite entrain de regarder les dessins animés ou de faire des combats de licornes avec Dorryan !
MessageSujet: Re: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   Mer 9 Mai - 13:52

ton histoire elle tuuue loooove
Tiens, cadeaux d'encouragement :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   Mer 9 Mai - 15:00

merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii je suis mort de rire je suis mort de rire
j'en suis à la moitié ! EN SLIP !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ghania K. Al Majthoub

→ MOOD. : Happiness
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 222
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 07/04/2012
→ LOCALISATION : où je suis ? Très sûrement chez Dodo où j'habite entrain de regarder les dessins animés ou de faire des combats de licornes avec Dorryan !
MessageSujet: Re: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   Mer 9 Mai - 15:04

De rien, j'ai tout luuu ! loooove tu gères, je fais la cheerleader pour toi CHOUCROUTE HAAAAN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
V. Dorryan Maxwell
Admin

→ MOOD. : j'aime la sauce tomate. Puis je suis heureux. J'suis toujours heureux, oooh une licorne rose à pois bleus ! Attends petite licorne, atteeeends !
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 594
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 11/03/2012
→ LOCALISATION : Derrière toi. Fais Gaffe je suis armé.
MessageSujet: Re: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   Mer 9 Mai - 18:47

UFDYHDGDYUSGYUDGYUFFYU je te lèche le chato Les yeux de Jerry j\'aime ton boule

________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
http://not-empty.tumblr.com/
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.   

Revenir en haut Aller en bas
 

c'est l'histoire d'une courgette qui court et qui se jette.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» this does put a smile on my face - Nate
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JERRY GAULAY TRAYFOR :: Poubellator-