AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CEZANNE → summertime sadness.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Cézanne E. Fitzgerald

→ MOOD. : Neutre.
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 31
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 02/05/2012
→ LOCALISATION : Jerrytown.
MessageSujet: CEZANNE → summertime sadness.   Mer 2 Mai - 19:53



Cezanne Eugene Fitzgerald.

nom : fitzgerald, cezanne eugene âge : 30 ans date et lieu de naissance : 24 décembre 1982, à Richmond. Londres, Angleterre nationalité : anglaise origines : écossaise et française orientation : bisexuel statut : célibataire occupation : écrivain, animateur de sex-line groupe : Ramon Ta Fraise.




ϟ Meet Tom.



HEY HEY TOI ! Oui toi, pas ma grand-mère ! J’me présente, je suis Tom, enfin tu dois sûrement le savoir, à part si tu es nouveau, tu es là depuis quand dis-moi ? « depuis un mois », ouais j’me disais bien avec ta tronche de babouin constipé… OSEF ! On est ici pour faire connaissance non ? Alors tiens, racontes moi la plus grosse connerie que tu n’ai jamais faite ? « sauter du haut d'une falaise ». HAAAAAN et bah tu sais quoi ?? Tu ne m’impressionnes pas du tout, et ouais ! T’as jamais participé à une de nos interventions avec Jerry ? Un flashmob ? Une bataille de farine et d’œuf ? « non », ouais ouais, j’espère te voir à la prochaine ! Bon bon… Sinon, c’est quoi ton plus grand défaut ? « ma maladresse », ah ouais.. Moi je dirais que tu en as plus que ça, de défauts, surtout sur le visage, ton surnom ce n’est pas calculator ? Bref, et sinon, ta plus grande qualité ? « ma vivacité d'esprit », comment tu te valorises trop ! Ce n’est pas pour te casser, ou si, mais bon, t’as rien d’exceptionnel, ah si ? Et quoi donc ? « je devrais ôter mes vêtements pour pouvoir répondre », bah écoute, si tu le dis hein… Dis tu n’aurais pas vu Jerry ? Il est tout le temps en retard !! ARGH ça m’énerve ! Tu ferais quoi à ma place, l’embrocher quand il arrive ou lui sauter dans les bras ? « les deux », moi je ne ferais pas ça, en fait je ne vais rien faire parce qu’il ne va pas venir, gogole ! Bon et bien tête de bite, je vais te laisser, ce n’est pas la dernière fois qu’on se croise, je t’ai à l’œil maintenant, prend garde à tes fesses !




ϟ in real life.



ton pseudo : fitzgerald ton âge : 17 ans comment as-tu découvert le forum? : grâce à Anatole présence : 4/7 ton avatar : Tom Hiddleston tu es : un scénario crédits : tumblr ze secret : screugnehdofs un dernier mot : Pluviôse

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cézanne E. Fitzgerald

→ MOOD. : Neutre.
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 31
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 02/05/2012
→ LOCALISATION : Jerrytown.
MessageSujet: Re: CEZANNE → summertime sadness.   Mer 2 Mai - 19:54




ϟ it's the story.



Richmond, Londres. Années 80.
- CEZANNE! Où diable est caché ce garnement? Je suis allée aux écuries, il n'y était point. Le grand parc était désert. Même la bibliothèque, là où d'ordinaire le petit passe des heures le nez dans les livres... Miséricorde, mais c'est qu'il facilite mon transit intestinal! - Calmez-vous donc, Mrs Fairfax. Monsieur Louis fera une apparition, comme à son habitude, et personne ne s'y attendra. Le garçon est très taquin. Par chance, aujourd'hui, nous n'entendons plus la musique de Cole Porter... Le jeune monsieur a assurément abîmé les vinyles à force de les faire tourner toute la journée, et à plein volume! Grand bien lui fasse.
Une jeune domestique entre dans les cuisines, les cheveux ébouriffés et les joues roses. La demoiselle semble toute bouleversée. - Mrs Fairfax, Mrs Austen, des nouvelles! Vous souvenez-vous du charmant Lord, celui-ci qui siège au Parlement? Oui, bien sûr! Comment l'oublier... Eh bien figurez-vous que ce même monsieur arrive au domaine d'ici deux jours, entouré de ses plus proches amis. Ils sont le jeune cœur de la société londonienne! Monsieur et Madame font organiser une réception des plus éblouissantes! Ce tel est invité, et cette Duchesse, et cette famille. Cette soirée sera merveilleuse! - Oh, ma chère Jane, est-ce donc vrai? Ces gens sont si élégants, si distingués. Les dames portent des tenues parfois si extravagantes! Mais les messieurs, des vrais gentlemen. Surtout ce Lord, en effet. Des cheveux si sombres, si luisants. Un front haut, des pommettes saillantes, un nez droit et proéminent. Des lèvres... sensuelles, que Dieu me pardonne! Et ce regard! Oh ce regard! Des yeux d'un bleu si profond, si pénétrant. - Oh, oui. Il y aura également des messieurs venus de Paris. Vous savez que Monsieur et Madame ont des parentés avec de respectables familles de France. Cependant, les Français sont parfois si impétueux! Et taciturnes. Bien que nos invités de Paris soient des modèles en matière de courtoisie.
Voici donc le moment choisi. Caché, ou plutôt tapi depuis le début de la conversation sous la longue table, je me découvre aux trois cuisinières. Il m'est fort agréable, en ces temps obscurs et laborieux, d'écouter le bavardage incessant et indocile de ces dames. Ainsi le caractère féminin ne détient désormais plus aucun secret pour moi. Et j'en suis fort satisfait. J'apprécie toutes les nuances, toutes les contradictions présentes chez une femme. Un honnête homme paraît si ennuyeux à côté.
- Bonsoir, charmantes dames des cuisines. Oh, n'empruntez point cet air surpris et outragé, Mrs Fairfax. Nous sommes plus intimes que vous ne l'imaginez. Et ce n'est point pour me déplaire. Quant à vous, chère Mrs Austen, je vous informe officiellement que de nouveaux vinyles vont fraîchement débarquer au domaine sous peu. Et de ce fait, la voix de Cole Porter résonnera à nouveau en ces lieux. Oh, ma Jane, voilà que vous succombez. Pour votre salut, je vous prie de cessez toute lecture des livres Harlequin. C'est une édition bien distrayante, je vous l'accorde volontiers, mais des effets indésirables sont possibles. Quant à ce Lord, il est un fat et un goujat. Il ne connait même pas Hemingway. Dieu lui pardonne. Sur ce, bonne soirée mes chères.
Je quitte la pièce après ce discours pompeux.
L'air effaré de Mrs Fairfax! Que cette femme est touchante. L'esprit embrumé de préjugés, sociaux ou religieux, j'espère qu'elle ne tardera pas à se remettre de ma conduite. A présent, il me faut rejoindre mes adorables petites sœurs.

CEZANNE! Vous dormez. - Assurément, est-ce une raison valable pour m'extirper de ma torpeur? - Eh bien, puisque vous êtes en pleine séance de peinture, il me semble, oui. - Oh. Soit. J'arrête de faire tournoyer mon pinceau entre mes doigts fins et habiles. Je regarde la toile posée devant moi, vierge. Un blanc immaculé, parfait. La surface est lisse. A dix ans, je peigne déjà comme un Raphaël. Je passe mes jeunes années à contempler les peintures religieuses, fresques ou autres triptyques. Je privilégie néanmoins l'observation des tableaux aux scènes mythologiques. Les gens y sont beaucoup dénudés. Une fascination pour le corps... Cependant je me sens défaillir dès lors que je me trouve face à une statue. Une telle beauté! Le souffle coupé, je ne peux que maudire la nature qui fait de moi un peintre brillant, mais dépourvu de qualités nécessaires à un sculpteur. Je suis amoureux de David. Et je vis au milieu des années vingt. Mes parents sont sous le charme des années folles. Le temps semble ainsi s'être arrêté au domaine. Nous vivons dans le passé. Un enchantement! Un aveuglement de ce fait. Joséphine Baker aux écrans, Dali aux murs, Hemingway sous les yeux.


    C'est d'abord le bruit, assourdissant, impérieux. Un bourdonnement incessant dans les oreilles. Le vent? Peut-être. Il siffle, il souffle, comme une gifle qui claque. Une brise criante, tordante. Je me tiens sur une petite colline de sable. Un sable fin, d'un jaune terne. J'y égare quelques doigts. Les grains sont froids, et ils collent à ma peau. Un sable presque marron, tout compte fait. Puis je lève la tête. Voici la mer qui s'agite à mes pieds. Tantôt furieuse, et les vagues se déchaînent, elles se heurtent contre le rivage. La plage s'étend sur des kilomètres, déserte. Puis le calme. Les vagues cessent leurs assauts, leurs roulements de fumée. Un silence, puis le ciel...! L'orage d'en bas s'étend là-haut. Des nuages noircis, gros, laids. Quelques gouttes. Beaucoup de gouttes. Je ne puis demeuré en ces plus lieux plus longtemps. Je m'égare de forêts en forêts, et les heures s'écoulent. L'obscurité tombe à présent. Ne suis-je qu'un simple vagabond? Je ne cesse de marcher – de errer. Ma vie est un fleuve, dont le cours est tantôt tranquille, tantôt impétueux. Des furies, parfois, ces eaux qui s'élancent! Tourbillonnantes, crachant, claquantes. Je me laisse aisément entraîner par ce courant indécent. Mon existence? Une tempête. La vague qui, peu à peu, engloutit l'être. Je dérive en ces heures obscures. Je m'éloigne de ce rivage éclatant et lumineux. Oui, je sombre! Je coule! Lentement, je perds pied. Quel est le sens de...? Je puis regagner la surface, et prendre une bouffée d'air. Car je perçois encore les rayons de lumières qui transpercent l'eau. Ils miroitent, et mes yeux sont captivés par ces lueurs dansantes. Et si...? Mon corps se laisse charmer par les tourbillons, et mes cheveux sont dispersés, se mouvant avec lenteur au dessus de ma tête. Mes yeux se voilent. Une lumière blanche...


- Mr Fitzgerald! Certes, votre camarade est d'une beauté exquise, et un jeune homme tel que vous ne peut qu'y être sensible. Cependant, je vous invite à suivre mon cours sur la littérature française. Vous êtes à l'université de Richmond, pas chez vous. Donc comme je le disais à l'instant... - Mais je n'écoute pas. Mon regard est captivé par cette fabuleuse créature assise à mes côtés. Subjugué par ses lèvres charnelles, légèrement entrouvertes. D'un rouge outrancier, pourpre, dont l'éclat attire toute mon attention. Je lui parle à l'oreille. Ma voix rauque, basse, aux accents élégants la charme. J'entretiens depuis très jeune cette éloquence à la parole. Maniant les mots comme les guerriers maniaient jadis les armes, avec eux je séduis ou je condamne. J'aventure quelques doigts près de sa nuque. Un frisson la parcourt. Je suis ce mouvement exquis du corps. Il me faut la prendre à présent.

Je te quitte.

Pourtant, je lui aurais offert des perles de pluie. Je rumine ma rancune, ma rancœur. Près de cette fenêtre, je compose quelques mots. Un poème à l'esprit; Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis. Et que de l'horizon embrassant tout le cercle. II nous verse un jour noir plus triste que les nuits. Je l'ai embrassée sous un torrent de pluie, et nos corps se frôlaient, s'appelaient...


Puis-je vous peindre nu, monsieur? - Oui.





Dernière édition par Cezanne E. Fitzgerald le Mer 2 Mai - 20:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
N. Anatole Saint Saëns

→ MOOD. : J'me sens bien merci.
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 50
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 07/04/2012
→ LOCALISATION : Dans ta grotte.
MessageSujet: Re: CEZANNE → summertime sadness.   Mer 2 Mai - 19:58

PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ PQQQQQQ
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Saskia C. Petravska

→ MOOD. : Bitch mode on.
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 161
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 08/04/2012
→ LOCALISATION : Jerry Town
MessageSujet: Re: CEZANNE → summertime sadness.   Mer 2 Mai - 19:59

BIENVENUE. I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaméo A. Valentyne

→ MOOD. : I feel good *palala lalalalam*
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 127
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 21/04/2012
→ LOCALISATION : Derière toi, bouh.
MessageSujet: Re: CEZANNE → summertime sadness.   Mer 2 Mai - 20:07

WELCOOOOME :-)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pandora Y. Thorne

→ MOOD. : j'ai envie de brûler jerry, 'fin, j'dis ça, j'dis rien moi.
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 96
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 09/04/2012
→ LOCALISATION : jerrytown, bande de moules.
MessageSujet: Re: CEZANNE → summertime sadness.   Mer 2 Mai - 20:10

welcomeeeeeeeeeeeee yoh bébé.
Revenir en haut Aller en bas
http://petite-copine.tumblr.com
avatar
Cézanne E. Fitzgerald

→ MOOD. : Neutre.
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 31
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 02/05/2012
→ LOCALISATION : Jerrytown.
MessageSujet: Re: CEZANNE → summertime sadness.   Mer 2 Mai - 20:20

Merci. I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
N. Anatole Saint Saëns

→ MOOD. : J'me sens bien merci.
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 50
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 07/04/2012
→ LOCALISATION : Dans ta grotte.
MessageSujet: Re: CEZANNE → summertime sadness.   Mer 2 Mai - 20:23

Je t'aime.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ghania K. Al Majthoub

→ MOOD. : Happiness
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 222
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 07/04/2012
→ LOCALISATION : où je suis ? Très sûrement chez Dodo où j'habite entrain de regarder les dessins animés ou de faire des combats de licornes avec Dorryan !
MessageSujet: Re: CEZANNE → summertime sadness.   Mer 2 Mai - 20:32

Haaan, the Tom loooove Welcome ! (t'esunrapidetoi)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sid Massachussette
Admin

→ MOOD. : comme un âne !
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 446
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 18/03/2012
→ LOCALISATION : Jerrytown babay !
MessageSujet: Re: CEZANNE → summertime sadness.   Mer 2 Mai - 20:50

Merde, j'adore comment tu écris, c'est un putain de délire je suis mort de rire
TU ES VALIDEEEEEEEEEEEEEEEEE WESH MAGGLE !

________________________________________________

SIDODO ϟ « From the moment I met you, everything changed. » You're messing with my head, that's what you do best, saying there's nothing you won't do to get me to say it. You're impossible to resist but I wouldn't bet your heart on it, it's like i'm finally awake and you're just a beautiful mistake. Je t'aime Dorryan Victor Maxwell.


TEAM CHOUCROUTE:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://grungepunk.tumblr.com/
avatar
V. Dorryan Maxwell
Admin

→ MOOD. : j'aime la sauce tomate. Puis je suis heureux. J'suis toujours heureux, oooh une licorne rose à pois bleus ! Attends petite licorne, atteeeends !
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 594
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 11/03/2012
→ LOCALISATION : Derrière toi. Fais Gaffe je suis armé.
MessageSujet: Re: CEZANNE → summertime sadness.   Mer 2 Mai - 21:02

Je vous déteste de l'avoir validé si vite, j'ai même pas pu dire bienvenue à l'homme de mon âne à tôle fuck you
BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE LUSTRUCRUUUUUUUUUUUUUUUUUUU viens dans mon lit. Dex sur Sparrow Dex sur Sparrow CHOUCROUTE HAAAAN Les yeux de Jerry NIAAAAH

________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
http://not-empty.tumblr.com/
avatar
N. Anatole Saint Saëns

→ MOOD. : J'me sens bien merci.
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 50
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 07/04/2012
→ LOCALISATION : Dans ta grotte.
MessageSujet: Re: CEZANNE → summertime sadness.   Mer 2 Mai - 21:11

C'est moi qui est mit la pression à Sid xD !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cézanne E. Fitzgerald

→ MOOD. : Neutre.
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 31
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 02/05/2012
→ LOCALISATION : Jerrytown.
MessageSujet: Re: CEZANNE → summertime sadness.   Mer 2 Mai - 21:38

Merci. NIAAAAAH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jewel-Bird Wargrave
Admin

→ MOOD. : Bizarre. Jerry, c'était quoi les pilules vertes que tu m'as refilé ?
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 341
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 11/03/2012
→ LOCALISATION : Je suis à JerryTown.
MessageSujet: Re: CEZANNE → summertime sadness.   Jeu 3 Mai - 20:02

Haaaan ! J'ai même pas eu le temps de te dire bienvenue je me cache sous un
Alors, WELCOOOOOOOOOOOOME ! Dex sur Sparrow Dex sur Sparrow Dex sur Sparrow CHOUCROUTE HAAAAN CHOUCROUTE HAAAAN CHOUCROUTE HAAAAN gufijkdbspgimqv gufijkdbspgimqv gufijkdbspgimqv

________________________________________________

JEWEL-BIRD. ☂️ It's you, it's you, it's all for you. Everything I do I tell you all the time. Heaven is a place on earth with you. Tell me all the things you wanna do. I heard that you like the bad girls. Honey, is that true? It's better than I ever even knew. They say that the world was built for two. Only worth living if somebody is loving you. Baby now you do. ► hellsangels.


JUST HAVE FUN !:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
V. Dorryan Maxwell
Admin

→ MOOD. : j'aime la sauce tomate. Puis je suis heureux. J'suis toujours heureux, oooh une licorne rose à pois bleus ! Attends petite licorne, atteeeends !
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 594
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 11/03/2012
→ LOCALISATION : Derrière toi. Fais Gaffe je suis armé.
MessageSujet: Re: CEZANNE → summertime sadness.   Jeu 3 Mai - 20:08

Anatole tu vas ma le payer, sale lépreux ! je suis mort de rire

________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
http://not-empty.tumblr.com/
avatar
N. Anatole Saint Saëns

→ MOOD. : J'me sens bien merci.
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 50
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 07/04/2012
→ LOCALISATION : Dans ta grotte.
MessageSujet: Re: CEZANNE → summertime sadness.   Jeu 3 Mai - 20:24

FAIS GAFFE TOI, VA ALLAITER !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: CEZANNE → summertime sadness.   Ven 4 Mai - 3:03

GENRE LOKI QUOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII


en mode groupiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie *on* Lui et Jeremy sont mes chouchous de The avengers.

Les yeux qu'il a aalalalalala je cours ou pas CHOUCROUTE HAAAAN Les yeux de Jerry

[y a pas assez de smiley pour exprimer mon ressentiment intérieur. Je m'en vais donc pleurer ma peine parce que ce mec quoi *_*]

J'en aurais presque oublier de dire bienvenue et surtout TRES bon choix de vava. ROCK BABY gueule de cake viens dans mon lit. Dex sur Sparrow YEAH NIAAAAH IN LOVE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cézanne E. Fitzgerald

→ MOOD. : Neutre.
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 31
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 02/05/2012
→ LOCALISATION : Jerrytown.
MessageSujet: Re: CEZANNE → summertime sadness.   Ven 4 Mai - 15:42

Merci Nemo. Les yeux de Jerry I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: CEZANNE → summertime sadness.   

Revenir en haut Aller en bas
 

CEZANNE → summertime sadness.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Monet et Giverny
» La route des impressionnistes
» Expo grand Palais Matisse, Cézanne, Picasso..
» Des cubes et des hommes...
» you can get addicted to a certain kind of sadness, like resignation to the end, 07.04 - 02:30.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JERRY GAULAY TRAYFOR :: DIS MOI PAS QUE CE N'EST PAS VRAI ? :: Je suis une bite bonsoir ! :: Bonsoir bite !-