AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hey toi, c’est ça que tu appelles communiquer ? Tu m’étonnes que tu sois célibataire. [JIMMY]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Ghania K. Al Majthoub

→ MOOD. : Happiness
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 222
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 07/04/2012
→ LOCALISATION : où je suis ? Très sûrement chez Dodo où j'habite entrain de regarder les dessins animés ou de faire des combats de licornes avec Dorryan !
MessageSujet: Hey toi, c’est ça que tu appelles communiquer ? Tu m’étonnes que tu sois célibataire. [JIMMY]   Ven 20 Avr - 14:32

Jimmy Ҩ Ghania
« - Oh ça va, j’ai compris ! J’les ramène... Vous aurez votre famille, et moi j’finirai seul !... Sans personne au monde... Une forteresse de solitude !... Dans la glace... Pour la vie... Esseulé, seul et solitaire...
- Ça fait beaucoup de solitude !
- C’est bien c’que j’dits »


Commençait aujourd'hui une sympathique après-midi. Sirotant une vodka sprite pour repas de midi -oui, j'avais décidé que j'aurais des aussi jolies jambes de Jewel pour cet été-, je trimballais ma carcasse en ville. Ce matin, j'avais eu cours d'anglais et de sport. En anglais, c'est marrant, je suis à côté de Dodo et on raconte que des bêtises. Comme aujourd'hui par exemple, la prof demande "Qu'est-ce qu'il pousse dans l'antarctique ?" Comme elle voyait bien que Dorryan était hilare du fait que j'avais fais une énorme bourde, elle se tourne vers lui "Dorryan, nous t'écoutons !" A côté de la plaque, il me regarda, l'air de demander ce qu'elle voulait qu'il réponde. Sans réfléchir, je lui dis "Des cactus" et lui balance tout haut "DES CACTUS MADAME" et c'est l'éclat de rire général, à commencer par Sid et moi qui sommes littéralement effondrés. Rien qu'à se souvenir de cette anecdote, je souris, continuant mon chemin. Après l'anglais, on va en sport pendant deux heures. Je suis pas très sportive, mais je fais toujours de mon mieux, ce qui fait bien souvent rire tout le monde... C'est bien simple, en volley, personne ne veut de moi dans son équipe parce que je suis petite et que j'ai peur de la balle -en fait, même quand j'arrive à la relancer, elle arrive difficilement de l'autre côté du filet. Cette fois-ci, je m'étais retrouvée dans l'équipe de Sid. Ils étaient tous un peu déçus mais personne ne le montre ouvertement et je les en remercie, même si je comprend, ça me blesse un peu. Au milieu du jeu, alors que mon équipe mène aisément parce que je n'ai pas touché la balle, Dana qui se trouve de l'autre côté, relance dans ma direction, pour essayer de gagner des points. Je commence à flipper et les autres me regardent, l'air de me supplier de la rattraper, ce qui me fait flipper d'autant plus et du coup, je ferme les yeux et tend les mains devant moi. Miracle, la balle touche mes doigts -me les broient au passage- et repart vers un coéquipier qui la renvoie. Alleluia, j'ai réussis à ne pas faire tomber la balle par terre ou à me la prendre en plein visage mais à la relancer. Avec un peu de chance, j'aurais une note bien meilleure à ce trimestre ! Le prof me fait un clin d’œil et on passe aux sports du BAC. Perdue dans mes pensées, je ne me rend pas vraiment compte que je me dirige vers l'aire de jeu. Petite, j'adorais cet endroit, à y traîner la bande de force parfois. On se faisait de ces parties de cache-cache là-dedans ! C'était à tomber par-terre ! Une fois, on avait essayé de faire un flashmob dedans, genre à la queue-leu-leu mais ça avait dégénéré et fini en bataille de chantilly car certains s'était éclatés à en ramené et à lancer des bombes à tout le monde. En m'asseyant sur un bord du labyrinthe (je fais alors 10 cm de plus et ne touche plus le sol), je regarde les enfants sortir du labyrinthe, certains pleurent, d'autres se courent après en se collant leur sucette dans le dos -beurk. Quand on regarde de l'extérieur, il a l'air simple mais en fait, grand ou petit, c'est sans doute la même difficulté quand il s'agit d'en sortir.

Au loin, je crois apercevoir Jimmy qui se balade lui aussi en solitaire. C'est pas vraiment intelligent ce à quoi je pense mais en fait, Jimmy, Olly et moi, on est toujours célibataires. C'est toujours cool de voir ses amis en couple, mais se dire qu'à côté d'eux, tu es seule, c'est parfois un peu dur à porter. Je n'ai jamais vraiment eu de petit copain parce que la seule fois où je pensais qu'on m'aimait réellement, je me suis faite avoir, mais ça, personne ne le sait, c'est un secret ! Je saute du rebord où j'étais installée, en manquant de manger le sol mais je me rattrape façon super-héro avec une main sur le sol. Pas très féminin, je vous l'accorde mais déjà plus que si je m'étais retrouvée totalement écrasée contre le goudron. Jimmy m'a vue, au moment où justement, je me rattrapais maladroitement et explose de rire. De mon côté, je souris et rigole aussi, avant de me relever (oui, j'étais encore par-terre) et cours vers lui en ouvrant les bras pour le prendre dans mes bras "JIMMYYYYYYY" Je lui saute littéralement dans les bras et lui claque un bisou sur chaque joue. je finis par le relâcher avant qu'il ne meurt étranglé et lui souris " Coucou ! Comment vas-tu ? Tu n'es pas avec Olly ?". Je remarque que j'ai oublié ma bouteille là-bas et lui annonce d'attendre deux petites secondes, le temps que je revienne et pars en courant la chercher. Ceci fait, je le rejoins et lui propose une gorgée "Vodka-Sprite, tu en veux ?"

fiche par century sex.


Citation :
HS : je me rattrape la prochaine fois, promis je cours ou pas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Hey toi, c’est ça que tu appelles communiquer ? Tu m’étonnes que tu sois célibataire. [JIMMY]   Ven 20 Avr - 15:24

Le soleil brille – pour une fois que le ciel n'est pas moche, ouuh, exploit. Je m'approche de l'aire de jeu, et de vagues souvenirs me montent à la tête. Je me souviens avoir passé des heures et des heures là-bas, à hurler et courir comme un débile, à me casser la gueule. Ces bêtises m'arrachent un sourire. Alors que je tourne la tête, je reconnais une silhouette familière – c'est Gaga. Elle tombe, je commence à avoir un fou rire. Je suis en train d'essayer de respirer et elle se jette sur moi comme une sauvage, en hurlant. « JIMMYYYYYYY » je perds un peu l'équilibre et tente tant bien que mal de m'accrocher à elle. Je l'embrasse sur le front. « Coucou ! Comment vas-tu ? Tu n'es pas avec Olly ? » je n'ai même pas le temps de répondre qu'elle repart dans l'autre sens pour aller chercher une bouteille. « Vodka-Sprite, tu en veux ? » sans même répondre, je lui vole la bouteille et en prends quelques petites gorgées. « Ça va plutôt bien. » assurais-je avec un petit sourire. En fait pas trop, c'était un peu le bordel dans ma tête mais je ne comptais pas lui en parler, car Olly devait savoir ça en premier. « Nan, Olly est pas avec moi. Je sais pas où il est passé mais la prochaine fois que je le vois, j'le viole et il aura trop peur de me quitter. » je souriais gentiment. À cet instant j'aurais bien aimé que l'on soit tous les trois. Juste Olly, Gaga et moi. J'avais bien envie de me vider la tête en ce moment.

Je prenais Gaga par le coude et l'entraînais sur un banc. Je m'y affalais, comme si j'étais trop lourd pour rester debout. « Et toi Gaga, comment tu vas ? » j'offrais ma tête blonde au soleil, conscient que même s'il faisait pas très chaud je serais bien capable de cramer du nez. Mais tant pis, je prenais le risque. Les rayons dardaient sur ma peau, et c'était agréable comme tout. Je fermais mes paupières à demi, profitant de ce moment de calme – qui ne durerait pas longtemps vu la débile qu'il y avait à côté de moi, mais que j'adorais tout de même. « Putain j'ai envie d'être en juillet, avec quinze degrés de plus, en train de cramer sur une plage. J'ai envie d'aller me jeter dans la mer comme un imbécile. » marmonnais-je d'un air rêveur.

( Désolée, c'est minuscule par rapport à toi, mais j'écris jamais de longs romans. )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Hey toi, c’est ça que tu appelles communiquer ? Tu m’étonnes que tu sois célibataire. [JIMMY]   Ven 20 Avr - 23:43

Je suis chez moi, tranquillement à ne rien faire, assis sur le canapé à jouer à la WII. Je joue à un jeu de guerre, si si, je tue des gens, je me défoule, je crie, j'ai vraiment l'air con, mais je le vie bien. Mais au bout de seulement dix minutes à m'exciter tout seul devant ma télé, j'entends des pas dans l'escalier.. Et merde ! « Olly, tu te calmes là ! J'entends que toi ! » Je soupire, m'asseyant de nouveau sur mon canapé. « C'est normal, y'a que moi de toute façon.. » Marmonnais je et dis tout doucement, de façon à ce qu'il n'entende pas. « Qu'est-ce que tu as dit ? » Je tourne ma tête, pour le regarder, encore sur les marches de l'escalier. « Je vais plus faire de bruit, c'est bon ! » Il remonte alors, sans rien dire. Super ! J'aime mon père, même si on a pas une relation super fusionnel et qu'on se parle pas souvent, ou juste pour le même genre de conversation qu'il y a deux minutes. Il est trop pris par le travail de la ville et tout, c'est bien pour ça aussi que je ne veux pas reprendre ça plus tard, et je pense qu'il va bien le comprendre à un moment ou un autre et m'en vouloir, mais peu importe, je ferais ce dont j'ai envie. Bref, je lève les yeux au ciel, coupe tout et prend une veste, que j'enfile à la vitesse de l'éclair, enfile une paire de chaussure et je prends mon portable et mes clés, pour sortir de la maison. Je serais mieux dehors et je pourrais faire autant de bruit que je veux, au moins.

Je marche alors, sans vraiment savoir où je vais.. Je regarde mon portable, cherchant à qui envoyer un texto, ou savoir chez qui je vais aller squatter. Bah oui, je compte pas rester tout seul à rien faire, j'aime pas la solitude, je déteste ça même. J'arrive alors à l'aire de jeu, regardant les têtes s'y trouvant, je repère au loin deux têtes qui me sont familières, très familières. Et bien voilà, j'ai trouvé mes cibles ! Je range alors mon portable dans ma poche et je passe par derrière, pour ne pas me faire repérer. Arrivant derrière eux, derrière le banc, je peux entendre quelques paroles sortant de la bouche de mon meilleur ami. « Putain j'ai envie d'être en juillet, avec quinze degrés de plus, en train de cramer sur une plage. J'ai envie d'aller me jeter dans la mer comme un imbécile. » Je me poste donc et me rapprochant d'eux, de leur oreille. « COUCOOOOOOU ! » Ils sursautent tous les deux bien sûr, ne m'ayant absolument pas vu, étant trop absorbé par leur conversation. Je souris, fier de moi. Je passe alors devant, c'est mieux quand même, les regardant. « Au fait Jimmy, je veux bien venir avec toi, pour qu'on se jette ensemble dans la mer, comme des imbéciles ! » Ouais, parce que moi aussi j'ai envie d'être en été, j'aime pas le froid, j'suis un mec frileux moi en vrai ! J'aime quand il fait chaud et que les filles sont en mayot de bain sur la plage. Bah oui, c'est un des avantages de l'été quand même, faut pas c'voiler la face, hein ! ! « Je peux rester avec vous, ou peut-être que je dérange ? » Après tout, ils ont peut-être des choses à se dire, j'en sais rien moi ! Mais, je suis content de les avoir trouvé quand même et je ne pense pas qu'ils vont refuser que je reste avec eux quand même, j'espère pas du moins..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ghania K. Al Majthoub

→ MOOD. : Happiness
→ NOMBRE DE BLABLAS : : 222
→ A PRIS GOÛT A LA VIE LE : : 07/04/2012
→ LOCALISATION : où je suis ? Très sûrement chez Dodo où j'habite entrain de regarder les dessins animés ou de faire des combats de licornes avec Dorryan !
MessageSujet: Re: Hey toi, c’est ça que tu appelles communiquer ? Tu m’étonnes que tu sois célibataire. [JIMMY]   Dim 22 Avr - 0:24

    Jimmy est réellement un adorable garçon, en plus d'être drôle, il est toujours déjanté, à l'image de son amitié avec Olly. Leur amitié est d'ailleurs juste extraordinaire ! Magique ! On doit être nombreux à rêver d'être si proche, autant en symbiose qu'eux ! Alors que je lui propose gentiment de partager mon "repas" du midi, il m'arrache la bouteille des mains et boit comme un trou, m'arrachant un sourire. « Nan, Olly est pas avec moi. Je sais pas où il est passé mais la prochaine fois que je le vois, j'le viole et il aura trop peur de me quitter. » à sa façon de parler, je comprend que ça ne va pas vraiment. Je sais pas pourquoi, depuis quelques temps, il est bizarre, moins quelque chose. Il est différent mais je sais qu'il n'y a qu'Olly pour comprendre tout cela alors je ne dis rien et me contente d'hocher la tête en regardant mes pieds. Il m'entraina follement vers un banc où il s'écrasa littéralement dessus, me faisant exploser de rire. Plus doucement, je le rejoins et m'assois près de lui en refermant un peu plus mon manteau autour de moi pour me tenir chaud. « Et toi Gaga, comment tu vas ? » je me retourne vers lui et attend un moment -un moment de silence total- avant d'afficher un sourire colgate et de répondre " Bah oui ! Je vais toujours bien moi ! " En fait, j'en sais rien de si ça va ou pas mais je n'y ais jamais fais vraiment attention. Mon plus grand plaisir est de voir que mes amis sont en forme, le reste, c'est un peu superflu... Alors que Jimmy parle de chaleur, de beau temps, d'été, une voix familière hurle dans notre dos. « COUCOOOOOOU ! » Effrayée, je sursaute et j'ai quasiment l'impression que mes cheveux ont grimpé sur le haut de mon crâne. Mon coeur bat tellement fort que ma tête commence à tourner. « Au fait Jimmy, je veux bien venir avec toi, pour qu'on se jette ensemble dans la mer, comme des imbéciles ! » Je ris parce que c'est marrant ! Ou alors je ris parce que j'ai toujours la tête qui tourne et la vodka qui me monte à la tête...

    J'invite Olly à s'assoir sur le banc à côté de moi ou de l'autre côté, près de Jimmy. Une pensée me saute alors aux yeux. Peut-être que Jimmy veut parler de son truc qui ne va pas bien à Olly et que je dérange ! Je me lève tant dis que lui s'assoit. " Je vais faire un tour ! Vous n'avez qu'à discuter de vos histoires de garçon ! " je fais un clin d'oeil et m'éclipse et trotinant. Je me dis qu'en fait, j'avais toujours tout connu des garçons car Dodo et Sid étaient les premiers à m'en parler. Quant aux trucs de filles, Jewel avait toujours été là. C'était une vraie amie ! Et puis le couple qu'elle formait avec Maxxie était idyllique. Ils étaient justes troooop mignons ! Je l'adore moi cette fille ! Elle était une des filles qui ne m'avait jamaisdemandé avec un air dédaigneux pourquoi mes cheveux avaient une telle couleur. C'était une question qui m'avait toujours mise mal à l'aise. M'éloignant des garçons, je m'approchais de la petitr fontaine dont la statue rendait hommage à la petite Sirène et Polochon, son adorable poisson bleu et jaune. Elle a toujours eu la classe cette princesse disney !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Hey toi, c’est ça que tu appelles communiquer ? Tu m’étonnes que tu sois célibataire. [JIMMY]   Lun 23 Avr - 19:05

Le silence de Ghania m'inquiète un peu, car elle ne me répond pas qu'elle va bien, et ça me perturbe. Et s'il était arrivé quelque chose de grave ? Elle met un terme à mes inquiétudes avec l'un de ses plus beaux sourires. « Bah oui ! Je vais toujours bien moi ! » un sourire soulagé fleurit sur mes lèvres alors qu'elle m'assure que tout va très bien – un peu comme d'habitude en fait. Je suis encore en train de rêver à ma plage et à mon soleil brûlant, qu'un hurlement me déchire les tympans et me fait bondir d'au moins six mètres de haut. « COUCOOOOOOU ! » je respire comme un fou parce que j'ai flippé comme pas possible. Olly entre alors dans mon champ de vision, et je le fixe d'un œil blasé avant de sourire comme un idiot. « Au fait Jimmy, je veux bien venir avec toi, pour qu'on se jette ensemble dans la mer, comme des imbéciles ! Je peux rester avec vous, ou peut-être que je dérange ? » alors qu'Olly prend place à côté de moi je lui saute dessus en lui faisant un big câlinou, trop heureux de le revoir. « Ça répond à ta question Ollychou ? » je lui fais un grand sourire puis m’assois convenablement.

Là je suis trop content. Entre Gaga et Olly, la vie peut être que trop belle. Surtout avec des gens aussi fantastiques et fabuleux qu'eux. « Je vais faire un tour ! Vous n'avez qu'à discuter de vos histoires de garçon ! » je hausse un sourcil, ne comprenant pas vraiment, et la regarde s'éloigner. Je fixe Olly pendant un petit moment. « Je reviens, je vais la chercher par la peau des fesses. » je me lève rapidement, me dirige à pas pressés vers Gaga. Je lui prends le poignet sans ménagement, lui assure avec un regard que tout va bien. Je la traîne de force jusqu'au banc et reviens m'asseoir entre eux « Bon, Gaga ! Fais péter la boisson ! » m'écriais-je tout en fixant la bouteille de vodka-sprite, le big smile jusqu'aux oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Hey toi, c’est ça que tu appelles communiquer ? Tu m’étonnes que tu sois célibataire. [JIMMY]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hey toi, c’est ça que tu appelles communiquer ? Tu m’étonnes que tu sois célibataire. [JIMMY]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jimmy Jaccobs Vs The Rock
» Le cochon qui sommeille
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Kolimatè RNDDH brake sou kandida magouyè LAVALAS, ESPWA, FUSION, ALAH e FRN
» Boucliers !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JERRY GAULAY TRAYFOR :: Poubellator-